Comment bien isoler votre porte d’entrée

  • liste menuiseries certifiées 13 bdr

Bien protéger votre logement du froid, de la chaleur ou du bruit passe par une bonne isolation de votre porte d’entrée. Voici quelques conseils pratiques.

Une porte d’entrée étanche AEV

La mention AEV désigne la résistance de la menuiserie aux éléments Air, Eau, Vent. En fonction de votre zone d’habitation, de son exposition climatique et son contexte, les performances attendues peuvent varier. Par exemple, pour une habitation dans le sud de la France, on privilégiera une porte d’entrée résistante au vent.

Les trois résistances (Air, Eau, Vent) sont notées de manière croissante selon le degré de performance de la menuiserie.

Au final, le niveau AEV idéal dépend de votre département, du contexte de votre habitation (rural, citadin, bord de mer…) et de la hauteur de vos fenêtres au dessus du sol.

Isolation anti incendie

Les habitations neuves doivent être construites dans en accord avec les normes anti incendie. Celles-ci varient selon le type de logement (individuel, collectif, neuf, ancien, nombre d’étages…). Les constructions neuves doivent utiliser des portes d’entrée avec des matériaux visant à limiter la propagation des incendies, de la fumée et des flammes.

En ce qui concerne les maisons bâties avant 1970, si vous envisagez une réhabilitation, veillez à conserver les conditions de protection existantes.

Porte blindée, l’isolation renforcée

Les portes blindées garantissent une résistance accrue certes, mais offrent aussi une protection renforcée au feu, aux flammes et aux intempéries. Les portes blindées peuvent voir leur isolation renforcée avec un matériau isolant (laine de verre, laine de roche, mousse isolante).

L’option « isolation thermique » de la porte blindée coûte entre 300 et 400 euros, mais il est possible d’obtenir un crédit d’impôt de 13 % si les travaux remplissent certaines conditions. Pour plus de renseignements, adressez vous à un professionnel.